Battue au renard : Le fusil Véloce de La Manufacture Verney-Carron

Aujourd’hui, je suis parti en battue au renard avec le magnifique Véloce de chez Verney-Carron. L’objectif de cette matinée était de découvrir ce fusil de calibre 12, une arme légère avec une bonne montée à l’épaule.

 

 

 

 Sans pour autant connaître spécialement les armes Verney-Carron, mes collègues de chasse ont pu reconnaître au premier coup d’œil l’esthétisme de la célèbre manufacture stéphanoise avec son bois de qualité (crosse et devant bois en noyer grade 3 étoiles), les sigles « V » comme Véloce apparents sur la crosse ainsi que l’innovation qui classe cette arme dans la catégorie des répétitions manuelles « le Stop&Go » déjà présent sur la carabine Speedline.

Après avoir observé le Véloce, il était venu le moment de l’essayer et au vu de l’absence de volontaire chez les maîtres Goupil, une cible artisanale a été installée à environ 30 mètres par le président de L’ACCA en contre bas d’un terrain pour réaliser plusieurs tirs en toute sécurité.

 

Je charge le fusil avec une cartouche chambrée ainsi que 5 cartouches approvisionnées (une capacité de 6 coups grâce au réarmement manuel).

 

Je débute le tir en les enchaînant aussi vite que possible grâce au petit levier Stop&Go à portée du pouce. Je trouve que le recul est vraiment minime (pas de grosses claques comme certains fusils) ce qui permet d’obtenir un bon confort de visée. Allons voir le résultat sur la cible de fortune (elle était bien fournie en plomb) on peut mélanger vitesse et précision avec ce fusil résultat plus que concluant.

 

 

 

Je confie ensuite mon fusil à mon président Cyril pour un essai. Après une petite présentation et démonstration sur la manipulation de l'arme, il débute un tir de 3 cartouches (voir la vidéo).


Son ressenti est le suivant : Ce fusil est une arme très légère prouvant l'efficacité du système Stop&Go, n'ayant pas de recul le tout avec une très belle précision. Le Véloce est pour lui une très belle arme.

 

Maître Goupil aura encore prouvé ce matin qu’il était le maître de la ruse, toujours suivi par les chiens mais jamais vu par les postés en faisant des tours et détours sans pour autant être repéré précisément. C’est ainsi que s’achevait une bonne matinée de partage, de plaisir en compagnie des chiens et pour moi, c’est ça la chasse.

 

Et vous, avez-vous pu essayer le Véloce ? Et si non, aimeriez-vous l'essayer ?

 

Un article rédigé par Nicolas Senna, Ambassadeur et rédacteur du blog

Please reload

POST Récents
Please reload

ARCHIVES
Please reload

Please reload