Un week-end en Côte-d'Or

« Ce week-end j’ai eu la chance de chasser dans une magnifique région… La Bourgogne !

 

 

En compagnie de mes amis nous avons pu chasser, en Côte-d’Or, le sanglier et le chevreuil. Cerise sur le gâteau, nous avons même pu apercevoir des cerfs… Pour cette partie de chasse, je me suis muni de la sublime carabine Stop&Go Speedline Classique en calibre 30-06 ainsi que de ma fidèle carabine linéaire Impact LA Camo orange calibre 9.3x62.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La journée de samedi débute sur les chapeaux de roues. Serge, le président de la société de chasse accompagné de son équipe, donne les consignes de sécurité puis transmet le plan de chasse. Ensuite, tout le monde se met en route pour les postes. Ce territoire typé plaine et très peu vallonné, permet d’apercevoir facilement le gros gibier au lever ainsi qu’au coucher du soleil.

 

Première traque… Je suis positionné au poste de l’étoile situé au milieu de plusieurs coulées de cervidés. Malheureusement aucun animal ne s’est présenté dans ma zone de tir, néanmoins, de belles menées se sont entendus tout au long de la matinée offrant un chevillard ainsi qu’un jeune cerf aux postés.

 

L’heure du casse-croûte a sonné… Retour à la cabane pour partager un repas convivial et raconter les expériences de chacun. Après un bon festin, en route pour la deuxième traque. Cette fois, je suis posté en limite d’un bois, le début de la chasse est lancé… Malgré tout, le gibier ne sera pas au rendez-vous. Pour ma part deux chevrettes passeront à quelques mètres de moi, je les contemple entrain de galoper à une vitesse folle, pour échapper à la meute. Le samedi s’achève dans la bonne humeur. 

 

Dimanche, nous voici de nouveau en route vers le lieu de rassemblement. Sur le chemin, nous apercevons un magnifique cerf se déplaçant dans les terres avec l’élégance très significative du roi de la forêt. Quel plaisir de voir se déplacer un tel animal, nous sommes sans voix, la matinée s’annonce très favorable. Troisième et dernière traque du week-end, le plan de chasse reste inchangé, tous les chasseurs présents dans la cabane rêvent de prélever le cerf 10 cors prévus au tableau de chasse… C’est parti ! Posté dans une forêt un peu plus épaisse que la veille, la chasse est lancée depuis quelques dizaines de minutes à peine, quand soudain, j’entends dans mon casque Peltor des craquements de branches… En levant la tête j’aperçois le roi de la forêt, se présentant face à moi. Mon cœur s’accélère, la sensation est indescriptible, l’animal m’ayant flairé s’est dérobé rapidement. Ce dernier a été aperçu aux postes suivants, mon collègue m’a alors indiqué qu’il s’agissait d’un 16 cors. J’ai eu la chance pendant cette traque d’apercevoir un grand nombre de cerfs, dont un, au galop traversant mon champ de vision à grande vitesse. Je suis resté sans voix.

 

Mon poste m’a clairement offert de belles images mais celui de Brice, un camarade, l’a certainement marqué à vie. Placé dans une zone de passage, celui-ci prélèvera un jeune cerf. L’action qui suit est incroyable, le traqueur et ses chiens sont en grosse difficulté car la meute, après avoir mené un travail remarquable, se retrouve confrontée à un cerf de 10 cors. L’animal blessé, se déchaîne sur les chiens projetant certains avec ses bois, percutant les autres avec ses sabots arrière. En voyant ceci, le traqueur intervient immédiatement et sollicite Brice en poste à proximité. Ce dernier s’approche de la scène et constate que le jeune cerf est prêt à en découdre avec les chiens. Il aura fallu seulement un instant au posté pour tirer l’animal en toute sécurité, attendant que les chiens s’éloignent. Le cerf tombe à terre et offre le trophée que tous chasseurs rêvent d’avoir en leur possession.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je tiens à remercier sincèrement Alex et Brice pour leur invitation. »

 

 

Un article rédigé par Nicolas, Ambassadeur & Rédacteur de la Manufacture Verney-Carron  

Please reload

POST Récents
Please reload

ARCHIVES
Please reload

Please reload